Défense des forêts contre les incendies

 

La Communauté de Communes de la Haute Ariège est compétente dans le domaine de la Défense des Forêts Contre les Incendies (DFCI). A ce titre, elle engage des travaux importants sur le territoire comme la création de points d’eau, de pistes, la mise en place de la signalétique dans le but de limiter la propagation des incendies et de diminuer leur intensité. La DFCI est soutenue financièrement par le FEADER.

 

1. La place de la forêt dans le territoire

En Haute-Ariège la forêt occupe plus de 70% de la superficie totale. Elle a de nombreux rôles et enjeux au sein du territoire :

  • Enjeu de protection

Plusieurs forêts sont classées R.T.M. (Restauration des Terrains en Montagne), elles ont donc un rôle de protection des milieux.  Grâce aux réseaux racinaires important elles empêchent les glissements de terrains et elles s’imposent comme barrière naturelle pour protéger les habitations contre les avalanches, les éboulis et même les crues torrentielles.

  • Enjeu de production

Les forêts représentent également une économie pour les entreprises. Rassurez-vous dans le département la forêt est en expansion (+0.5% par an d’après l’IGN). Afin de valoriser le bois, le PNR a développé une filière spécialisée. Ainsi le bois Ariégeois de demain pourrait se retrouver dans des matériaux de construction ou mieux encore dans de la menuiserie. Plus de renseignements sur le site du PNR.

  • Enjeu pour la biodiversité

L’espace forestier est également le garant de la biodiversité. De nombreuses espèces animales et végétales ont besoin de cet espace pour leur développement. Parmi ces espèces, certaines sont particulièrement rares et sont protégées ; le desman des Pyrénées (vie dans les cours d’eau forestiers), le bouquetin et autres ongulés (de nouveaux individus réintroduits que très récemment), plusieurs espèces de chauves-souris (nous aidant à lutter contre les moustiques), le Grand-Tétras et le Tétras Lyre (vivant exclusivement en forêt clairsemées) et même l’Ours (y trouvant refuge pendant la saison chaude).

Plus d'informations sur :
 - le site de l'ONCFS
 - le site du Parc national des Pyrénées

  • Enjeu humain

Les habitants autant que les touristes ont besoin de cette forêt. Quel plaisir de se promener en famille, de cueillir les champignons, de se rendre à la pêche ou à la chasse.  Les sports de pleine nature, eux, attirent de plus en plus de curieux, VTT, randonnées, courses, et bien d’autres encore. C’est donc pour conserver cet espace multifonctionnel que la Communauté de Communes de la Haute-Ariège s’engage pour préserver la forêt des incendies.

 

    2. La place de la forêt dans le territoire

Sur le territoire de la Communauté de Communes, le nombre de départ de feu est important, comme présenté sur la carte ci-dessous.

Nombre d'incendie dans le département de l'Ariège entre 2006 et 2014 / Source DDT


En Haute-Ariège, l’abandon des terres de montagne, dû notamment à la déprise agricole, est très marqué.

Cela a induit l’accroissement des terrains en friches, peu ou pas utilisés. On remarque que le couvert des végétaux ne cesse d’augmenter et est omniprésent dans ces territoires.

Du fait des terrains difficiles d’accès et du fort recouvrement par les végétaux, les feux sont désormais plus compliqués à stopper et parcours de plus en plus d’hectares chaque année.

Afin de mener une politique contre les feux de forêts, le Département a mis en place un PDPFCI (Plan Départemental de Protection des Forêts Contre les Incendies). Renouvelé récemment (2018-2028) il permet de décrire les principales zones de risques et de donner les grandes lignes des actions de luttes, dirigées part de nombreux services  (Communes, Communauté de Communes, Fédération pastorale, DDT, ONF, ONCFS, SDIS,…).


    3.Les aménagements DFCI

Le PDPFCI a été décliné en 2 plans par la Communauté de Communes (un pour le territoire des Vallées d’Ax, actualisé en 2006 et un pour  le territoire d'Auzat-Vicdessos créé en 2016), le but étant de mieux cibler les actions à l’échelle du territoire et engager des travaux adaptés.

Objectifs affichés :

  • Limiter les risques d’incendies en forêt par des actions de sensibilisation (réunions, panneaux d’information, articles, …)
  • Limiter les risques d’incendies en forêt par l’application de la réglementation : maitrise des écobuages, application de l’obligation de débroussaillage, respect des règles en forêt (interdiction de fumer, interdiction d’allumer un feu,…)
  • La mise en place d’équipements sur des zones sensibles et difficiles d’accès de type pistes et réserves d’eau (points de puisage, citernes, …)

Les actions de ce plan concernent plusieurs acteurs. Cela donne l'opportunité de travailler à différentes échelles et de toucher un plus grand public pour les actions de sensibilisation. En plus, la mise en place des équipements DFCI peut être multifonctionnelle, ainsi :

Multifonctionnalité des équipements DFCI

 

  4. Réglementation

Aujourd’hui les feux en forêt ont diverses origines (agricoles, touristiques et autres), dans la plupart des cas c’est dû à la présence humaine. Il est donc de notre devoir de préserver cet espace (pas seulement contre l’incendie), pour cela quelques règles doivent être respectées.

En cas de risque incendie, il est déconseillé de se promener en forêt.

Réglementation DFCI

 

Nous contacter