La Haute-Ariège de demain

 

C’est un nouveau chapitre des Vallées de la Haute-Ariège qui s'est ouvert le 1er janvier 2017. Les territoires d’Auzat-Vicdessos, du Donezan et des Vallées d’Ax forment une seule et même intercommunalité, la Communauté de communes de la Haute-Ariège (CCHA).

Ce projet s’est construit autour d’une question simple : « comment construire la Haute-Ariège de demain ? ».

  • L’attractivité, cœur du projet

Un territoire qui n’est pas attractif est un territoire qui est amené lentement à s’éteindre ! Les élus du territoire sont absolument contre cette idée ! Ils sont convaincus que la Haute-Ariège dispose de toutes les forces vives pour construire les conditions d’une attractivité et d’une vitalité durable. En cela, l’emploi doit demeurer la priorité absolue, accompagné par une présence de services de proximité et d’actions dans tous les domaines qui concernent la vie des habitants. Les élus communautaires conçoivent la Haute-Ariège comme un territoire dynamique, solidaire et durable.

 

  • La Haute-Ariège dynamique

Le tissu économique du territoire - composé d’artisans, de TPE, de PME, de travailleurs indépendants, de saisonniers – et l’activité touristique constituent l’essentiel de sa richesse.

Les préserver et contribuer à leur développement est une priorité. De nouvelles activités touristiques apparaissent, des femmes et des hommes se lancent dans l’entreprenariat via la création et/ou la reprise d’activités, des entreprises sont en développement. La Communauté de communes de la Haute-Ariège doit être présente à leurs côtés pour les accompagner et les soutenir dans leur croissance. Cette économie locale est aussi le premier vecteur d’attractivité avec la création d’emplois.

La Haute-Ariège doit mettre tous les atouts de son côté : accentuer le développement du haut débit et du très haut débit (THD), aménager les zones d’activités, créer des zones d’intérêt touristique, investir dans les infrastructures et les services nécessaires à leur bonne santé. Elle doit en parallèle accompagner le développement et la pérennité des industries performantes comme Imerys Talc, Minco ou EDF.

La croissance du territoire dépend aussi de l’emploi et de la formation : une main d’œuvre qualifiée est un atout pour une entreprise. Des initiatives seront prises en ce sens avec par exemple des projets de pépinières d’entreprises et d’un pôle de formation.

L’agriculture doit être aussi soutenue. Pour un territoire de montagne, elle est un pilier de sa vitalité. La nouvelle intercommunalité sera à l’écoute des problématiques rencontrées par les femmes et les hommes qui vivent de cette activité et accompagner les initiatives de développement ainsi que les activités liées au pastoralisme.

L’innovation sera également au cœur des politiques économiques de la nouvelle Communauté de communes, avec notamment le développement d’activités liées aux nouvelles technologies.

 Ambition : être un acteur majeur et un moteur du développement économique du territoire.

 

  • La Haute-Ariège solidaire

Ce territoire est à la fois rural et montagnard : la solidarité est inscrite dans son ADN.

Sa jeunesse a besoin plus que jamais de la solidarité de chacun. Elle sera au centre de toute politique. Ces jeunes font vivre notre territoire et ils en ont surtout l’avenir. Notre devoir est de leur offrir toutes les conditions pour pouvoir y grandir, apprendre, s’épanouir, y travailler et y vivre.

Comme pour la jeunesse, les « aînés » doivent bénéficier des meilleures conditions de vie possibles, que ce soit chez eux ou dans un établissement adapté. Ils ont tant donné pour les Vallées. Et le soutien doit être total pour les personnes qui connaissent des situations difficiles et complexes … Le rôle de la collectivité est de les épauler pour qu’elles puissent sortir définitivement de cette précarité et de cette fragilité constante, trop présente aujourd’hui.

L’accessibilité sera notre priorité afin de permettre à chacun, quelle que soit sa situation, d’avoir accès à tous les services du territoire. L’attention sera portée sur le maillage territorial des services publics, vital pour sa population.

Ambition : bâtir un maillage territorial plein de bon sens et moderne.

 

  • La Haute-Ariège durable

Le cadre de vie en Haute-Ariège est exceptionnel, tout comme son patrimoine naturel unique. Les préserver et les valoriser constituent donc un enjeu !

Leur aménagement et leur entretien sont primordiaux pour la Haute-Ariège. De plus, ils offrent des perspectives de développement et d’innovation dans certains secteurs comme la filière bois. Leur préservation passe par une gestion des déchets plus efficace avec des rappels réguliers sur les bons gestes de tri. Prendre soin de notre territoire doit être une prise de conscience collective. C’est une richesse naturelle qui permet à chacun de vivre, de travailler et de s’épanouir au quotidien.

La ressource la plus précieuse, l’eau, est un enjeu d’avenir. Des choix concertés, clairs et forts, devront être actés afin de préparer au mieux sa gestion, sa distribution, sa qualité et son coût. Elle représentera également un enjeu fort au moment des transferts à l’intercommunalité en 2018 et 2020. Elle constitue en outre une richesse naturelle qu’il nous appartient d’utiliser à bonne escient au profit de projets économiques (embouteillage, thermoludisme, hydroélectricité, enneigement).

 Ambition : préserver et valoriser toutes nos richesses naturelles


Cette volonté commune et partagée s’est traduit par un projet de territoire,  se déclinant en 4 domaines d’interventions, composés chacun d’un programme d’actions :

  1. Développement économique et touristique du territoire
  2. Aménagement du territoire et du cadre de vie
  3. Éducation, enfance et jeunesse
  4. Solidarités

 

Dans la même rubrique

Nous contacter